• nl
  • fr
  • de
  • en

Recherche d'un soldat tombé au combat dans le Belgian War Dead Register

Conflits

Congo 1914 -1918:  Une guerre oubliée en Afrique 

Le 4 août 1914, l’Allemagne envahit la Belgique. Le Congo belge, qui a des frontières avec des colonies allemandes en Afrique, reçoit mission de rester en observation. Cependant, quelques semaines plus tard, lorsque les Allemands attaquent des villages au lac Tanganika, cette colonie belge entre également en guerre. La Force Publique reçoit la mission de défendre le territoire.

Après quelques missions défensives en Rhodésie et au Cameroun, le moment était venu pour une mission plus offensive.

En 1916, le lac Tanganika est reconquis sur les Allemands. Après cette opération réussie, la Force Publique se concentre sur les troupes allemandes en Afrique de l’est allemande.

Le 19 septembre 1916, la Force Publique arrive à conquérir Tabora, mais les troupes allemandes échappent vers Mahenge et une deuxième offensive s’avère être nécessaire.

La Bataille de Mahenge

La bataille de Mahenge, le 9 octobre 1917, se termine par la prise de la ville et clôture la campagne en Afrique de l’est allemande, même si les Allemands se livrent encore à un jeu du chat et de la souris avec la Force Publique. Le 29 novembre, les Allemands se rendent formellement, mettant fin à cette guerre.

Maintenant au War Dead Register

Durant ces campagnes, 1.895 soldats et des milliers de porteurs de la Force Publique perdent la vie. Pour que ce sacrifice, loin de la Belgique, ne soit pas oublié, le War Heritage Institute a fait des recherches approfondies pour pouvoir ajouter leurs noms au War Dead Register. Le War Dead Register comporte maintenant environ 1.500 noms de personnes tombées durant cette campagne oubliée, surtout de soldats. Cette liste sera complétée au fur et à mesure des recherches dans les archives.

Première Guerre mondiale Armée belge

Ce groupe concerne tous les militaires qui sont décédés entre le 4 août 1914 et le 30 septembre 1919. La plupart d’entre eux ont péri sur le sol belge, mais il y en a aussi qui sont décédés dans des hôpitaux en France et en Grande-Bretagne, dans un camp de prisonniers politiques en Allemagne ou pendant leur internement aux Pays-Bas ou en Suisse.

Première Guerre mondiale Autos - Canons - Mitrailleuses

Du 22 septembre 1915 au 15 juillet 1918, la Belgique a envoyé un corps d’auto-canons  au front de l’Est, en soutien de l’armée russe. Même si le nombre de morts se limitait à une vingtaine, leur histoire est tellement extraordinaire qu’ils ont été repris dans un groupe séparé.